Amélie Achim

Amélie Achim est professeure agrégée de psychiatrie et neurosciences à l’Université Laval et directrice du laboratoire de recherche de la cognition et les interactions sociales au Centre de recherche CERVO. Ses travaux de recherche visent 1) à mieux comprendre les processus de cognition sociale, qui permettent de bien comprendre les autres et aident à guider nos interactions avec eux, 2) à développer de meilleurs outils pour évaluer la cognition sociale, 3) à comprendre l’influence de la cognition sociale lors de vraies interactions sociales, et 4) à étudier les difficultés de cognition sociales rencontrées dans différentes populations cliniques, notamment chez les personnes atteintes de schizophrénie.

Marc-André Roy

Dr Marc-André Roy est psychiatre et directeur médical à  la Clinique Notre-Dame des Victoires (CNDV) de l’IUSMQ (CIUSSS Capitale Nationale)  et professeur agrégé au Département de psychiatrie et neurosciences à l’Université Laval.  Ses activités cliniques et ses recherches, ces dernières dans le cadre du groupe de recherche CAP-rétablissement qu’il dirige au centre de recherche CERVO,  sont consacrées aux personnes composant avec un trouble psychotique en début d’évolution. Il est ardemment engagé à promouvoir le rétablissement de ces personnes et le soutien à leurs familles.

Caroline Cellard

Caroline Cellard est professeure agrégée à l’École de psychologie de l’Université Laval. Ses intérêts de recherche et de clinique s’inscrivent dans la compréhension des mécanismes intervenant dans le développement des troubles mentaux sévères auprès d’adolescents et de jeunes adultes. Elle s’intéresse à la remédiation cognitive en tant que catalyseur pour favoriser le rétablissement des usagers en santé mentale. Elle effectue ses travaux au Centre de recherche sur les jeunes et les familles et au Centre de recherche CERVO à Québec. Elle est titulaire d’une Chaire de recherche en partenariat, soit la Chaire Richelieu de recherche sur la jeunesse, l’enfance et la famille (2012-2022). Enfin, madame Cellard se passionne pour les activités d’enseignement et de diffusion des connaissances.

Francine Lavoie

Conseillère et gestionnaire détenant un MBA de l’Université Laval, Francine Lavoie possède une vaste expérience  dans le domaine des ressources humaines et ce, depuis plus de 30 ans  tant dans les entreprises publiques que privées.

Plus spécifiquement, elle développe son expertise à titre d’agente de changement interne et de spécialiste en développement organisationnel.

Ainsi, au cours des 16 dernières années, c’est par l’accompagnement et le soutien apportés auprès des gestionnaires du réseau de la Santé et des services sociaux qu’elle fait bénéficier ses compétences liées au développement des habiletés de l’approche coaching, à la gestion du changement, à la consolidation d’équipes et à la révision des processus de travail. Madame Lavoie se distingue particulièrement par son approche humaniste et sa créativité exercées auprès des gestionnaires  qui doivent piloter des changements organisationnels d’envergure. Enfin, elle mise sur le développement de la communication consciente comme la compétence-clé du leadership mobilisateur.

En 2010, l’équipe du service du développement des ressources humaines du CHU de Québec dont fait partie Madame Lavoie a été reconnue comme modèle canadien en matière de développement des compétences des cadres par Agrément Canada. Pendant 3 ans, elle  dispense la formation de « coaching des individus et des équipes de travail » à titre de chargée de cours au programme de maîtrise en gestion et développement des organisations à l’université Laval.

Catherine Lehoux

Catherine Lehoux est neuropsychologue clinicienne à l’Hôtel-Dieu de Lévis (pédopsychiatrie) et elle oeuvre également comme coordonnatrice scientifique à la Clinique Notre-Dame des Victoires (clinique spécialisée dans le traitement des premiers épisodes psychotiques). Mme Lehoux s’intéresse aux troubles psychotiques depuis la réalisation de ses études supérieures qu’elle a effectuées sous le thème de la relation entre le fonctionnement cognitif et le fonctionnement social des individus présentant un trouble psychotique.

Marc Corbière

Marc Corbière est professeur titulaire au Département d’éducation et pédagogie – Counseling de carrière, à l’UQAM. Il est aussi chercheur senior au Centre de recherche de l’Institut Universitaire en Santé Mentale de Montréal (IUSMM). Il a une formation en ergonomie, psychologie du travail et réadaptation au travail. Titulaire de la chaire en santé mentale et travail (www.santementaletravail.ca), Pr. Corbière évalue dans le cadre de ses projets de recherche, les facteurs personnels, programmatiques et ceux de l’environnement de travail qui sont liés au retour/à la réintégration au travail de personnes avec un trouble mental (courant et grave). Il a une expertise dans la conception et l’implantation d’interventions novatrices en santé mentale et travail ainsi que dans le développement et la validation d’outils de mesure (ex. questionnaires). Il a publié plus d’une centaine d’articles scientifiques et chapitres de livres en ce sens. Les deux ouvrages collectifs publiés aux Presses de l’Université du Québec (PUQ) qu’il a dirigés avec ses collègues sont : 1) Du trouble mental à l’incapacité au travail : Une perspective transdisciplinaire qui vise à mieux saisir cette problématique et à offrir des pistes d’intervention (Corbière & Durand, 2011) et 2) Méthodes qualitatives, quantitatives et mixtes dans la recherche en sciences humaines, sociales et de la santé (Corbière & Larivière, 2014). Pour finir, il a de nombreuses collaborations internationales qui lui permettent de comparer les résultats de recherche à d’autres contextes tels que l’Australie, le Brésil, les États-Unis et l’Europe (Belgique, France, Italie, Pays-bas).

Marie-France Demers

Marie-France Demers est professeure adjointe à la Faculté de pharmacie de l’Université Laval, chercheure associée au Centre de recherche CERVO et pharmacienne clinicienne à la Clinique Notre Dame des Victoires du CIUSSS-Capitale Nationale.  Férue d’interdisciplinarité, elle est très engagée dans le suivi des jeunes en début d’évolution de psychose, convaincue qu’il est possible que les médicaments soient au service du rétablissement.  Elle dirige et collabore à de nombreux travaux de recherche intégrés aux soins dans ce domaine. Elle contribue à l’avancement des connaissances et au développement des meilleures pratiques quant à l’utilisation des psychotropes chez les personnes atteintes, à travers des initiatives comme Les ateliers Les choix du DJ, le livre grand public Je suis une personne pas une maladie ou encore la présentation de conférences et de publications.

Marie-Luce Quintal

Docteure Marie-Luce Quintal est une psychiatre ayant œuvré en réadaptation psychiatrique à l’Institut Universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ) pendant 20 ans. Dre Quintal est détentrice d’une maîtrise sur mesure en éthique clinique de l’Université Laval, depuis 2016. Elle est présentement Juge administrative au tribunal administratif du Québec (Commission d’examen des troubles mentaux), professeure de clinique à l’Université Laval. De plus,

Dre Quintal est coauteure du livre « Je suis une personne, pas une maladie » chez Performance édition et membre du conseil d’administration de l’AQRP (1995-2008) dont présidente (1999-2003).

Annie LeBlanc

Madame Annie LeBlanc, Ph. D. est une épidémiologiste clinique, Professeure agrégée au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de la Faculté de médecine et chercheure au Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne de l’Université Laval (Québec) et collaboratrice de recherche à la Mayo Clinic (Rochester, MN, USA). Elle agit à titre de Directrice intérimaire de la composante Renforcement des capacités et développement professionnel au sein de l’Unité de soutien SRAP du Québec depuis octobre 2017. Elle fait également partie du Groupe CAP – Rétablissement. Les intérêts de recherche de madame LeBlanc portent sur la façon dont les soins de santé sont dispensés au sein des rencontres cliniques entre les cliniciens et les patients. Plus précisément, elle participe à la conception, l’évaluation, la mise en œuvre et le maintien d’interventions en santé qui sont centrées sur le patient et s’assurent de leur impact sur les résultats qui sont importants pour le patient et de la valeur ajoutée dans les soins de santé.

Denys Forgues

Denys Forgues a œuvré pendant plus de 30 ans dans des fonctions de gestion dans le Réseau de la santé et des Services sociaux dont 10 ans dans le rôle de cadre supérieur à titre de :

  • directeur adjoint à la qualité et à la gestion des risques à la direction générale
  • directeur adjoint à l’Hôtellerie, responsable des Services alimentaires, nutrition clinique, hygiène salubrité, lingerie, transport et voirie.

Vaste expérience développée dans la gestion des équipes, les stratégies de changement, la réorganisation et optimisation des services et la révision des processus de travail. Monsieur Forgues a assuré pendant plus de 7 ans, le leadership et la coordination de la démarche organisationnelle Hôpital promoteur de la santé de l’Organisation mondiale de la santé (équivalent d’Entreprise en santé) qui vise à créer un milieu de travail sain et à faire la promotion de la santé globale. Cette expérience lui a permis de développer une expertise dans l’amélioration du climat organisationnel, la stratégie du changement,  l’analyse et amélioration des conditions d’exercice des cadres et la mise en place d’un environnement favorable à la promotion des saines habitudes de vie. De plus, monsieur Forgues a réalisé de l’accompagnement auprès des gestionnaires du Réseau de la santé et des services sociaux sous forme de coaching, animation de groupes de co-développement, formation sur les facteurs clés à considérer lors de son entrée dans de nouvelles fonctions (100 premiers jours) et formation sur «le soutien humain des personnes en période de transition».

Paul Jacques

Médecin-psychiatre depuis 1999, Paul Jacques exerce à l’institut Universitaire en Santé Mentale de Québec. Depuis deux ans il est médecin au sein d’une équipe de suivi dans le milieu. Auparavant il oeuvrait à la Clinique des Troubles de l’Humeur de l’IUSMQ ou il en était le chef médical depuis 2013. Il a été président du comité d’éthique clinique de l’IUSMQ de 2014 à 2015 et Responsable médical de l’Axe de Réadaptation de 2013 à 2016.

Il a participé à plusieurs projets de recherche clinique et s’intéresse plus particulièrement dans les dernières années aux approches de remotivation et de stratégies pour supporter les usagers dans leur démarche de réinsertion professionnelle. (G Pepin, F Guerette, B Lefebvre, P Jacques Canadian Therapists’ Experiences While Implementing the Model of Human Occupation Remotivation Process, Occupational Therapy in Healthcare, 2008, Vol. 22, No. 2-3 , Pages 115-124). Depuis le début de sa carrière, il a été impliqué dans la formation des résidents et superviseur de stage clinique.